Le mot du jour

пожима́ть/ пожа́ть ру́куVerbes inperfectif/ perfectif
serrer la main

Exemple:
Я хочу́ пожа́ть ру́ку президе́нту.

Je veux avoir serré la main du Président.
pleurs

Login

Géorgie 2012

GéorgieNotre voyage en Géorgie au mois de juin 2012 a duré une dizaine de jours et nous a conduit de l’Est à l’Ouest du pays et dans les hautes vallées de Svanétie au Nord Ouest du pays, à proximité de sommets de 5000 m et plus. Les paysages de montagne (La Svanétie et le village d’Ouchgouli, le mont Chhara) et les zones désertiques (dans le Sud Est)  y sont immenses et superbes.

Nous avons découvert un pays fortement marqué par plusieurs choses :

  • La religion chrétienne orthodoxe géorgienne, la plus importante, avec un grand nombre d’églises et monastères orthodoxes (le monastère Djvari, la cathédrale de Svetiskhoveli, l’église de Lamaria, de Météxi, le monastère de David Garedja…)  et une population très sincèrement pratiquante ; sans compter les  religions musulmanes et arméniennes grégoriennes.
  • Un récent renouveau architectural (Tbilissi, la capitale, ainsi que la plupart des villes sont en rénovation et en construction de nouveaux bâtiments de style très moderne). Certaines villes semblent même être d’immenses chantiers en cours de construction (Mestia  ,Telavi…)
  • Une démocratie relativement récente  avec, semble-t-il, un patriotisme affirmé probablement en rapport avec le poids de l’Histoire et de la  Géographie du fait de sa localisation entre la puissante Russie,  la Turquie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie.
  • Un mode de vie qui tend rapidement à se rapprocher du nôtre même si, par contre, le niveau de vie moyen de la population en est encore très éloigné, surtout dans les campagnes, semble-t-il.

La Géorgie nous a semblé comme une sorte d’immense pont entre deux mers et donc une voie de passage de différentes civilisations  (grecque, romaine, russe et musulmane) et d’influences d’où la richesse et la diversité de sa culture.

Un voyage aussi court n’a pu nous donner qu’un bref aperçu, des impressions et surtout des émotions dues à ce pays à la « forte personnalité » qui mérite qu’on y rencontre ses chaleureux habitants  qui nous ont fait  découvrir leurs chants polyphoniques émouvants (les « chakrulo »). Tout au long de notre voyage notre petit groupe a pu apprécier Giuli, notre guide, amoureuse de son pays et qui a su nous le faire aimer.

Quelques photos.

View the embedded image gallery online at:
http://lecrepa.com/les-voyages/49-georgie-2012#sigFreeIda7c98ae9c3

 

© 2008 lecrepa | Joomla Template by vonfio.de